:: chapitre 1 ; :: L'Octant :: Bar Kim Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

we sink ◊ nausicaa

avatar
▸ Date d'inscription : 20/04/2017
▸ Messages : 26
▸ Ft : jake abel
▸ Crédit : twisted lips
▸ Fiche : nowhere
▸ Age : 25 ans / 01.01
▸ Occupation : ... laissez le tranquille
▸ Couleur : #067790
▸ Thème : skott - lack of emotions
eden - wake up
eden - crazy in love
▸ DC : vanitasevannessie

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 14:48
Ici, c'est presque comme si t'étais chez toi. Les mêmes visages, les mêmes odeurs, les mêmes verres, les mêmes étagères poussiéreuses, le même Seungjoo. Un ensemble de trucs que tu peux pas expliquer. Manque juste ton chien, Maximilian, et tu serais vraiment à la maison. Maximilian et Lilie, peut-être. T'as jamais pensé à l'amener ici, à l'amener au bar, mais t'es presque sûr qu'elle aimerait bien le coin. Parce que tout le monde discute, parce que cet endroit respire la vie. Mais, elle ? Elle, elle ne viendra pas ici. Tu le sens au fond de toi, qu'elle en aura pas le temps. Elle s'éteindra dans sa chambre, t'auras même pas le temps de lui dire au revoir, de lui dire adieu. Tu termines ta chanson, tu poses ta guitare, mais tu restes assis sur ta chaise, tu les observe tous. Ils font pas attention à toi. Tu fais partie des meubles ici, de l'ambiance. Même si on te fait souvent remarquer que tu donnes envie à tout le monde de se tirer une balle avec ta voix de dépressif, mais sinon ça va. T'es bien là. C'est tout confort.

Seungjoo te lance un regard, un regard qui veut sans doute dire ah nan, compte pas sur moi pour te faire boire à l'oeil hein, et puis, y a les autres, Cynthia, Echo, Nausicaa, Daehyun, Lio, Aura... Il manque du monde. Il manque Althéo, il manque Sirius et même si ça te coûte de le dire, il manque Nessie aussi. Tu soupires, passe une main distraite dans tes cheveux. T'as l'impression d'oublier quelqu'un. C'est sans doute juste dans ta tête. Y a d'autres clients aussi, heureusement sinon Seungjoo aurait tôt fait de mettre la clef sous la porte, vu comment il rince tout le monde du cercle, sans en avoir vraiment le choix. Et puis, quand y a des clients, comme ça, c'est comme si toute allait bien, comme si tout était normal, comme si personne n'avait de problème. Comme si Althéo avait un reflet et que Sirius n'était pas aveugle. Comme si personne n'était en danger, comme si le ciel était pas en train de vous tomber sur la tête. Sauf que si. Il y avait à peine deux jours que la grêle essayait de faucher des vies. Mais personne de chez vous. Un miracle.

Et puis, tu sais pas pourquoi mais tu t'attardes sur Nausicaa. Tu sais pas pourquoi, mais tu sais qu'il t'aime pas. Quand il te regarde, il te fusille plus qu'il t'admire tu vois. Tu sais pas trop pourquoi, toi, tu ressens rien de spécial pour Nausicaa. Il a sans doute pas de chance dans la vie, mais personne n'en a. Il a pas d'image à sauver, il a une famille. Au fond, si t'avais tes émotions, tu dirais sans doute qu'il en fait des tonnes, qu'il devrait se remettre en question. Mais là tu sais pas. Ah. Il te fusille du regard, encore. Tu soupires, te relèves et fais le tour d'une table, d'un groupe de client, pour rejoindre le bar, commander une bière. T'espères qu'il te tombera pas dessus cette fois, tu sais jamais comment réagir.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
▸ Date d'inscription : 19/04/2017
▸ Messages : 22
▸ Ft : Min Yoongi - Suga
▸ Crédit : Kawaiineko
▸ Fiche : Silent scream
▸ Liens/rps : Stay with me
▸ Age : 22 ans
▸ Occupation : Assistant vétérinaire
▸ Couleur : #e0d38d
▸ Rps en cours : 1-2
▸ DC : /
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Mai - 19:37


We sink

Bar Kim. Nausicaa se retrouve souvent à finir ses journées là-bas. Le pire, c'est qu'il ne sait même pas vraiment pourquoi. Un jour, il s'est retrouvé avec des gens, qui viennent eux aussi. Peut-être qu'en vrai, il refuse d'admettre la raison de sa présence ici, comme pour ne pas la rendre réelle. Mais malgré son rejet, Nausi, il continue à venir là. Avec les autres. Pourtant, souvent, ça l'emmerde. Il aime pas être entouré, il aime pas quand il y a trop de bruit, trop d'animation. Il aime pas passer son temps à discuter avec des gens. Il trouve que c'est le perdre, son temps, justement. Et ça, il déteste. Sauf que voilà, il est comme attiré par cet endroit et ces gens, il peut pas s'en empêcher, c'est comme ça.
Aujourd'hui, c'est un peu différent. Il y a ceux qu'il a l'habitude de voir et avec qui il reste, se tenant tout de même à l'écart. Puis il y a Gladio. Lui, il vient pas souvent. Nausicaa va pas s'en plaindre, de toute façon, il peut pas le supporter. Il aimerait qu'il ne vienne jamais, mais il peut pas l'empêcher de passer la porte du bar. Même s'il le déteste, il fait partie de ces gens qui sont omniprésents dans sa vie maintenant, et c'est pas un truc qu'il comprend super bien. Il soupire avant de terminer son verre. Puis il s'attelle à jeter un regard noir en direction de Gladio, comme pour lui dire qu'il aimerait le voir dégager. Maintenant. Il sait que c'est peine perdue, de toute façon, ce type restera toujours con, il lui fera pas le plaisir de s'en aller. Agacé par sa simple présence, il décide de lui emboîter le pas quand il le voit retourner vers le bar. Au passage, il attrape son carnet et son stylo, laissés à l'abandon sur la table depuis de longues minutes.

Nausicaa s'arrête juste à côté de lui et pose son carnet sur le bar, entre eux deux. En chemin, il a prit soin de passer à une page totalement blanche. Il a l'habitude d'utiliser chaque recoin de son carnets, rayant au fur et à mesure ses conversations pour que personne ne puisse les lires. Mais là, pour Gladio, nouvelle page. Il serait capable de déchiffrer ce qui a été raturé. C'est débile pourtant, de détester un type au point de faire ça, mais il peut pas s'en empêcher. D'un geste de la main, il demande à ce qu'on lui serve ce qu'il a déjà pris. C'était pas mauvais ce truc. Puis en attendant qu'on le serve, il tourne la tête vers Gladio pour l'observer, encore. Après quelques secondes, il décide d'engager la conversation. De manière tout à fait amicale et polie.

"Je t'espérais mort, depuis le temps."

Il attend que Gladio lise et réponde. En le regardant, il sent la colère monter. Gladio, il sait pourquoi il le déteste. Il représente ce qu'il n'a plus. Lui, il a rien perdu, dans l'histoire. Et encore moins son outil de travail. Nausi, il a plus de voix, alors que sa passion, c'est le rap. Vous comprenez le problème ? Il déteste avoir en face de lui quelqu'un qui n'a pas payé le prix fort. Ça l'agace, tout simplement. Puis de toute façon, il sait que Gladio, c'est un con. Le genre de type qu'il a toujours détesté dans son coin. Au fond, il sait même pas pourquoi il va chercher les embrouilles. Parce que les gars comme lui, il les ignore et fait comme s'ils n'existaient pas. Mais Gladio, c'est plus fort que lui, faut qu'il aille à la confrontation. Peut-être que c'est à cause de ce lien étrange qu'il a avec ces gens, il en sait rien. On lui sert son verre et il fait un signe en guise de remerciement. À cet instant, il aimerait tellement pouvoir prononcer des mots, crier, hurler, pleurer. Tant qu'un filet de voix passe à travers sa gorge. Mais il peut pas. Alors il reprend son stylo, bien décidé à continuer cette conversation qu'il vient d'entamer.

"Pourquoi t'es là, Gladio ? Tu t'es souvenu de nous et t'as décidé de passer faire un petit coucou ?"
(c) Arwy

Revenir en haut Aller en bas
avatar
▸ Date d'inscription : 20/04/2017
▸ Messages : 26
▸ Ft : jake abel
▸ Crédit : twisted lips
▸ Fiche : nowhere
▸ Age : 25 ans / 01.01
▸ Occupation : ... laissez le tranquille
▸ Couleur : #067790
▸ Thème : skott - lack of emotions
eden - wake up
eden - crazy in love
▸ DC : vanitasevannessie

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Mai - 22:03
Je t'espérais mort, depuis le temps. Nausicaa, c'est ce mec muet qui est si présent qu'on pourrait presque l'entendre. Nausicaa, quand il écrit pour toi, tu pourrais entendre sa voix te gueuler des mots, et pourtant tu l'as jamais entendue, sa voix. Enfin, il parait qu'il a la même que Saïph, mais ... 'Fin, il a nécessairement ses propres intonations, son accent, sa façon de répéter certains mots, ses tics de langage. Et, en vrai, même s'il ne peut pas parler, tu l'entends presque dans ta tête. A croire que t'es devenu télépathe, toi qui comprend jamais quoi que ce soit. Tu fixes la page qu'il te tend. Mort. Ton coeur se serrerait si t'en avais un, parce que tout à coup tu penses à Lilie. Lilie s'est éteinte ce soir. Les mots résonnent dans ta tête. Peut-être que ça devrait être toi, peut-être que Nausi a raison. T'avais besoin de venir ce soir, t'avais besoin de boire. Machinalement, tu sais qu'il cherche la merde, et tu sais que tu dois répondre. Parce que ça passe le temps, s'engueuler c'est être en vie, s'engueuler c'est être en lien. Au mois c'est réciproque. T'as rien contre Nausicaa, en vrai. Il t'aime pas, mais toi tu t'en fous. T'oublies qu'il existe, jusqu'à ce qu'il repope dans ta vie comme ce soir.

Pourquoi t'es là, Gladio ? Tu t'es souvenu de nous et t'as décidé de passer faire un petit coucou ? Tu le fixes avec incrédulité. C'est con, tu connaissais ce bar avant lui. Merde. Tu attrapes son stylo sans te presser, et tu dessines un petit smiley triste sur son carnet, parce qu'il est genre ... blessant mais ça te fait rien de spécial. Bon ok, tu cherches juste à l'emmerder un peu. C'est plus interactif que de rester devant la télé. J'avais besoin de me changer les idées. T'allais lui dire que t'avais besoin d'une bière - qui d'ailleurs venait d'arriver devant toi - mais c'était pas juste ça. C'était un tout. Et tu prends une gorgée du liquide doré avant de lui lancer un sourire qui se veut amical mais qui ne l'est pas des masses. Tu fais sans doute ça parce que tu sais que ça va l'énerver encore plus. Il est comme ça Nausi, pas possible qu'il t'aime bien un jour. Les autres veulent des nouvelles. Ok, t'aurais peut-être pas dû dire ça, parce que les autres étaient tous aussi lâches de ne pas venir, mais t'avais pas envie de parler de Lilie, t'avais pas envie que tout le monde sache, et puis ça regardait personne, en vrai.

Tu jettes malgré toi un regard aux autres, là bas, un peu tous à la même table. Y a définitivement deux groupes au sein de votre cercle. Les gens qui s'intéressent, qui s'allient, et ceux qui s'en foutent. Ceux qui pensent qu'ils sont au dessus de ça, que c'est pas une priorité. Qu'ils ont autre chose à faire. Et malgré toi, tu fais partie de la deuxième catégorie, peut-être juste pour suivre le mouvement, ou parce qu'avoir perdu tes émotions te désintéresse d'absolument tout. Tu t'humidifies les lèvres et puis tu restes un moment à fixer Nausi, à fixer son carnet dont les pages semblent être utilisées jusqu'au bout. Ça doit être chiant, d'être muet. Enfin, au fond toi t'as pas grand chose à dire. Donc bon, au pire. Ça fait quoi d'être muet ? Il va te tuer, clairement. Il va penser que tu te fous de lui, avec ton air idiot collé au visage. Et pourtant, t'as vraiment envie de savoir.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
▸ Date d'inscription : 19/04/2017
▸ Messages : 22
▸ Ft : Min Yoongi - Suga
▸ Crédit : Kawaiineko
▸ Fiche : Silent scream
▸ Liens/rps : Stay with me
▸ Age : 22 ans
▸ Occupation : Assistant vétérinaire
▸ Couleur : #e0d38d
▸ Rps en cours : 1-2
▸ DC : /
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Mai - 18:02


We sink

Dans le fond, pourquoi est-ce qu'il va toujours lui chercher la merde comme ça ? C'est fatiguant, souvent. Lui qui n'aime pas communiquer, parce que c'est chiant, et ça lui rappelle qu'il ne parle plus, il faut qu'il y aille. Dès que Gladio pointe sa tronche ici, c'est plus fort que lui. S'il cherche bien la réponse, Nausi dirait que c'est parce qu'il a la rage contre lui. Mais en vrai, il a la rage contre tout le monde, n'est-ce pas ? Alors, pourquoi lui plus qu'un autre ? Parce que lui, il n'a rien perdu, c'est comme ça. Nausi, lui, il a plus de voix. Et tous les jours, il voit Echo se perdre dans les souvenirs qu'il n'a plus. Echo … Peut-être bien que c'est pour lui qu'il a le plus la rage ? Il lui avait promis, pourtant, de l'aider à retrouver son passé. Mais ça, c'était avant que toute cette connerie arrive. Et maintenant, il voit que la situation, elle est pire qu'avant. Echo, il sait même plus lire. Il sait plus lire, et ça fout la trouille à Nausicaa. Parce que lui, pour s'exprimer, il peut plus qu'écrire. Alors il fait comment pour dire tout ce qu'il veut dire à Echo ? Ouais, c'est sûr, il gribouille quelques dessins, il fait quelques gestes, mais ça suffit pas. Voilà, Nausi, il a la rage pour tout ça. Parce que lui, il a perdu bien plus que sa voix, il a peur de plus pouvoir communiquer avec Echo, et ça, c'est la pire chose au monde. Son monde … Son monde, c'est devenu de la merde, il part en morceau.
Nausi n'y va pas de main morte, il utilise des termes crus avec Gladio. Il veut passer sa colère. Mort. C'est ce qu'il aurait voulu. Enfin, il veut se faire croire ça. Mais il souhaite la mort à personne, en vrai. Il veut juste … il sait pas, au juste. Gladio est d'accord avec lui, c'est réciproque. Il s'en doutait, de toute façon. C'est qu'un sale con. Mais il peut pas lui reprocher d'avoir les mêmes pensées que lui.

Toujours agressif, le muet demande à l'autre pourquoi il est là. Il vient jamais, il s'intéresse pas. Il s'en fout des galères des autres, de toute façon. Il grogne quand il se fait emprunter son stylo mais laisse faire. Il voit un smiley triste se dessiner mais se force à pas réagir. Il avait besoin de se changer les idées. Bah tiens ! Il est venu voir comment se portaient la misère des autres, c'est ça se changer les idées. Nausi le sait, de toute façon, ce type est comme ça. Il a sa petite vie parfaite, et parfois, quand ça lui monte à la tête, toute cette perfection, il vient reposer les pieds sur terre en traînant avec les misérables. Il va pour lui répondre, mais Gladio lui lance un sourire qui l'en empêche. C'est son imagination ou il le provoque ? De toute façon, ça peut être que ça, ses sourires sont pas gratuits. Puis Gladio ajoute que les autres voulaient des nouvelles. Les autres ? Ah oui, ceux qui sont comme lui, qui viennent jamais et qui s'en fichent. Ceux-là non plus, il les aime pas. Pourtant, Nausi vient pas ici par plaisir. Mais il en a besoin, c'est comme s'il pouvait pas faire autrement. Il veut être seul, mais en même temps, il a peur d'être seul. Nausi s'occupe de sa boisson, il sait pas vraiment quoi répondre. Il a pas envie de se battre de soir, il voulait juste chercher la merde, mais il sent que Gladio se comporte pas comme d'habitude. Lui non plus, il a pas l'air de vouloir se battre ce soir.

- Ça fait quoi d'être muet ?

La question le surprend, si bien qu'il avale de travers et se met à toussoter. Ça aussi, ça le frustre. Rien, pas le moindre petit filet de voix. Il tousse, mais c'est pourtant le silence. Il a pas vraiment envie de répondre, mais en même temps, il a rien d'autre à faire. Et puis, personne a jamais osé lui poser la question, alors il a jamais pu laisser sortir sa colère comme il s'apprête à le faire. Nausi récupère son stylo, ne sachant pas trop par quoi commencer.

« Ça donne de sales envies de meurtre. »

Cette fois, la remarque est pas tournée vers Gladio. C'est plus au sens métaphorique, de toute façon. Il tuerait pas quelqu'un pour ça.

« T'as déjà essayé de crier sans jamais pouvoir ? Est-ce que t'as idée de ce que c'est de perdre ta raison de vivre ? De voir disparaître ce qui faisait ton monde ? »

C'est qu'il est bavard, d'un coup. En fait, il aurait jamais dû poser cette question. Parce que Nausi se sent sur le point d'exploser. Le fait d'être muet, il l'associe à tout un tas d'autres choses. De mauvaises choses. Il répond un peu à côté de la plaque, mais sa situation le rend impuissant. Son monde, c'était pas seulement sa voix. Sa souffrance, c'est pas seulement son silence. Puisqu'on pose des questions stupides, il prend la peine d'en écrire une aussi.

« Et ça fait quoi d'être normal ? J'ai oublié. »

S'il avait pu parler, on aurait senti le sarcasme dans sa voix. Mais sur la papier, c'est difficile. Mais en l'observant bien, on peut le voir sur son visage. Il est crispé, il transpire de colère et de frustration. Il aurait pu rajouter un « Ah non, pardon, ça c'est Echo ». Mais il a préféré garder la remarque pour plus tard. Le reproche. Finalement, il reprend une gorgée de sa boisson, son verre est déjà à moitié vide. Si ça continue, lui aussi, il finira par prendre une bière, juste histoire de se calmer. Pourtant, il s'était dit que ce soir, il n'allait pas prendre d'alcool.
(c) Arwy

Revenir en haut Aller en bas
avatar
▸ Date d'inscription : 20/04/2017
▸ Messages : 26
▸ Ft : jake abel
▸ Crédit : twisted lips
▸ Fiche : nowhere
▸ Age : 25 ans / 01.01
▸ Occupation : ... laissez le tranquille
▸ Couleur : #067790
▸ Thème : skott - lack of emotions
eden - wake up
eden - crazy in love
▸ DC : vanitasevannessie

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Mai - 21:21
Ça donne de sales envies de meurtre. Malgré toi, tu souris. Tu souris pas souvent, c'est pas juste dû à ce qui s'est passé, ces derniers temps. En vrai, tu souriais déjà pas avant. Ta mère te le répétais sans cesse, quand tu devais la suivre, faire l'enfant parfait. Souris Gladio, arrête d'avoir l'air si mort, c'est agaçant. Même Lilie te le répétait, encore et encore. Souris, j'adore ton sourire. Et tu fondais un peu à chaque fois qu'elle te disait un truc pareil. Alors, pour elle tu souriais. Tu souriais aussi à la belle époque, quand avec Rhéa vous étiez les deux plus vieux mais qu'elle t'infantilisais autant que Sirius et Ninmah. T'es vraiment un gamin, Gladio. Parfois t'avais presque l'impression de la croiser, à un coin de rue, l'impression d'entendre son rire, ou ses soupirs blasés par ta façon de te foutre de tout. Parfois t'avais juste l'impression qu'elle avait disparue. Qu'elle allait t'envoyer un message, que t'entendrait une annonce débile dans le haut parleur d'un grand magasin. Comme cette fois où ... Le petit Gladio est attendu à l'accueil, vous ne pouvez pas le manquer, un mètre quatre-vingt, l'air mort à l'intérieur, il traîne sans doute des pieds vers le rayon confiserie. Toujours moins pire que la fois où elle avait menacé Sirius de ne jamais venir le chercher s'il ne se bougeait pas le cul. Pour sûr.

T'as déjà essayé de crier sans jamais pouvoir ? Est-ce que t'as idée de ce que c'est de perdre ta raison de vivre ? De voir disparaître ce qui faisait ton monde ? Il avait pas l'air de vouloir se battre Nausi, tu sentais pas les reproches dans ses mots, dans son regard. Pas cette fois. C'était bizarre, de pas les voir, c'était comme découvrir quelqu'un que tu connaissais pas. Et puis bon, tu ne trouvas rien à répondre, parce qu'il n'y avait rien à répondre. En vérité, si t'avais ressenti un truc, c'est sans doute ce que t'aurais ressenti, maintenant. C'est certainement ce que ressentait ton âme, coincée dans les tréfonds de ton être. Elle devait avoir mal, elle devait être en miettes. Lilie, ces derniers temps elle était devenue ta raison de vivre, ta raison de continuer. T'avais pas de raison d'être là, ta vie valait rien à côté de la sienne. Et puis, elle était plus là. Alors oui, tu pouvais comprendre, mais t'avais pas les outils pour.

Et ça fait quoi d'être normal ? J'ai oublié. Tu fronçais les sourcils en le dévisageant. Est-ce qu'il te demandait à toi ? Tu te sentais pas particulièrement normal, plutôt en dessous de tout, en vérité. Et puis, tu sentais rien du tout. Alors tu jetais un oeil aux autres gens dans le bar, les vrais clients, ceux qui n'étaient juste là parce qu'il n'y avait nul part ailleurs où ils ressentaient l'impression d'être à la maison. Peut-être qu'eux ils étaient normaux ? Au fond, t'étais pas sûr. Personne n'est normal. Tu lui lançais une bouille désolée, faussement désolée vu que tu pouvais pas vraiment l'être. Mais tu n'aurais été, si t'avais pu. Alors tu le faisais certainement par réflexe. Je suis clairement pas la meilleure personne pour dire ça, je sais bien que tu me détestes et je te comprends mais ... Ce qui t'arrives, c'est toujours moins pire que ceux qui sont morts sous la grêle, cette nuit. T'allais pas finir ta phrase comme ça, en vérité, mais tu l'avais fait. Et voilà que tu reposais tes yeux sur ton verre, comme si ça allait faire disparaître Nausicaa. En vrai, t'aurais bien aimé lui parler de Lilie, mais tu voulais pas l'accabler. Il avait déjà tellement à penser. Et puis, tu voulais qu'il te déteste, au moins c'était rassurant, de savoir qu'on pouvait détester quelqu'un. Rassurant de se dire que certaines choses étaient des bases certaines, immuables. T'avais envie d'être cette base, pour Nausicaa. Détester quelqu'un, c'était toujours mieux que d'être seul. Non ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
▸ Date d'inscription : 19/04/2017
▸ Messages : 22
▸ Ft : Min Yoongi - Suga
▸ Crédit : Kawaiineko
▸ Fiche : Silent scream
▸ Liens/rps : Stay with me
▸ Age : 22 ans
▸ Occupation : Assistant vétérinaire
▸ Couleur : #e0d38d
▸ Rps en cours : 1-2
▸ DC : /
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Mai - 0:09


We sink

Qu'est-ce que ça fait d'être muet ? La question à laquelle Nausicaa s'attendait pas, et certainement une des dernières à laquelle il a envie de répondre. Pourtant, malgré tout, il prend son stylo et il se met à écrire un peu ce qu'il ressent. En face de lui, c'est Gladio. C'est pas un type à qui il a envie de se confier, absolument pas. Mais il le fait. Il réfléchit pas trop, certainement qu'il se dit qu'il pourra reprocher à Gladio de ne rien avoir perdu, lui. Puis après ça, il lui demande ce que ça fait d'être normal. Normal … S'il prenait le temps de réfléchir, Nausi saurait que Gladio n'est pas normal non plus, pas plus que lui. Même sans savoir qu'il a lui aussi perdu quelque chose ce jour-là, il voit bien qu'il est loin d'être normal. Non, parce que venir ici, attiré comme un aimant, c'est pas normal. Le groupe qu'ils forment ensemble, c'est pas normal. Rien n'est normal si ça touche à la vie de Nausi, et Gladio en fait partie. Sa réponse sonne comme une évidence aux oreilles du muet, comme s'il était ramené à la réalité.

- Personne n'est normal.

Ses yeux se perdent dans son verre, puis il joue avec le récipient d'une main. Il a raison. Mais ça lui fait trop mal de l'admettre, alors il préfère encore ne rien répondre. Il se contente de hausser les épaules, comme impuissant fasse à cette vérité immuable. Personne n'est normal. Encore moins nous. C'est ce qu'il se met à penser.

- Je suis clairement pas la meilleure personne pour dire ça, je sais bien que tu me détestes et je te comprends mais ... Ce qui t'arrive, c'est toujours moins pire que ceux qui sont morts sous la grêle, cette nuit.

Il lui faut du temps pour assimiler ses paroles. Moins pire ? Pour lui, peut-être, mais pour les autres ? Pour Echo ? Est-ce que c'est pas pire que la mort pour Echo ? Nausi se retrouve encore à devoir contrôler sa colère. Il voudrait arrêter de la ressentir pour un rien, mais il y peut rien. C'est pas de sa faute si les gens autour de comprenne rien. Ils pensent tous que Nausicaa ne pense qu'à lui, qu'à sa voix et à son futur détruit. Mais en vrai, il pense au moins autant à Echo qu'à lui-même, si c'est pas plus. Il a la rage pour lui. Peut-être aussi parce qu'il sait qu'il va faillir à sa promesse. Il aime pas échouer. Et puis, il est attaché à son ami. Il ferait presque tout pour lui rendre sa mémoire. Mais il est pas magicien, il a pas le pouvoir de le faire. Un instant, il se tait, histoire de ne pas s'énerver et de dire des choses qu'il regretterait. Puis finalement, il se dit qu'il s'en fiche. C'est Gladio en face de lui. Peu importe ce qu'il pourra dire, il se fiche d'être jugé par cet enfoiré.

« Il voudrait mieux parfois être mort. »

Quand il écrit ça, il pense à ceux qui ont perdu bien plus que lui. Il ne leur souhaite pas la mort, il est pas con à ce point, mais il sait que parfois, il serait mieux de vivre si c'est uniquement pour survivre et souffrir. Lui, il a souvent pensé qu'il aurait préféré être mort, pour pleins de raisons. Mais il peut pas. Il peut pas abandonner ceux qui font son monde, il s'en voudrait de trop.

« Peut-être que ce que je vis n'est pas la pire chose au monde. Mais je suis pas seul dans cette histoire. D'autres vivent pire que moi. »

Il pose son stylo avant de finalement terminer son verre. D'un geste de la main, il recommande la même chose, résistant à l'envie de boire de l'alcool. D'un côté, il a envie de clore la discussion ici et de s'en aller, retourner à la table où il était. Mais d'un autre, il a cette étrange envie de rester ici et de continuer cet échange avec Gladio. C'est bien la première fois que Nausicaa a ce sentiment de devoir rester ici. Peut-être parce que finalement, ce soir, il a peur de se retourner et d'aller affronter le monde. Ou pas la force. Alors que là, devant ce bar, il est dans sa bulle. Certes, pas seul, pas avec celui qu'il voudrait, mais c'est quand même rassurant.

« T'aimerais pas revenir en arrière, toi ? Changer toutes ces choses. »

Il entend par là toutes les catastrophes de ces derniers mois. Mais aussi tout le reste, tout ce qui a changé. Nausi, lui, il aimerait. S'il pouvait, il remonterait bien plus loin, même. Pour tout recommencer. Peut-être qu'il ferait pas les mêmes erreurs. Mais peut-être aussi qu'au final, il serait pas ce qu'il est maintenant. Et que ça serait pire.
(c) Arwy

Revenir en haut Aller en bas
avatar
▸ Date d'inscription : 20/04/2017
▸ Messages : 26
▸ Ft : jake abel
▸ Crédit : twisted lips
▸ Fiche : nowhere
▸ Age : 25 ans / 01.01
▸ Occupation : ... laissez le tranquille
▸ Couleur : #067790
▸ Thème : skott - lack of emotions
eden - wake up
eden - crazy in love
▸ DC : vanitasevannessie

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Mai - 12:46
Il voudrait mieux parfois être mort. Ton coeur se serre, rate un battement, comme si lui il comprenait des trucs qui te passent totalement au dessus, des trucs que tu vois pas. Ton coeur voit l'invisible, ou alors c'est juste toi qui est soudainement devenu aveugle. Peut-être que ce que je vis n'est pas la pire chose au monde. Mais je suis pas seul dans cette histoire. D'autres vivent pire que moi. C'est con mais quand tu lis ses mots, tu te dis soudainement que tu t'étais quand même vachement trompé sur Nausicaa. Que tous ceux que tu fréquentes se sont trompés sur lui. C'est peut-être pas un enfant de choeur, mais c'est quand même pas le monstre d'égoïsme qu'on t'avait présenté. Nausi, tu sais pas si il pense vraiment aux autres en général, mais il pense au moins à une ou deux autres personnes. Et t'as pas besoin qu'on te le souffle pour savoir qu'il s'agit sûrement d'Echo. Tu sais pas grand chose sur Echo, mais au fond lui non plus. T'as rien contre lui, t'as jamais rien eu contre lui, c'est juste que ce qui lui arrive c'est la merde. Il perd la mémoire, et loin de s'arrêter, ça continue. Alors ouais, s'il parle bien de lui, tu comprends ce qu'il peut en penser, Nausicaa.

T'aimerais pas revenir en arrière, toi ? Changer toutes ces choses. Tu fronces les sourcils, considérant vraiment l'idée. Mais la seule réponse qui te vient est bien plus égoïste qu'il n'y parait. Non. T'es pas fondamentalement débile, tu sais bien que n'importe qui d'autre aurait sans doute répondu "si", mais pas toi. Toi t'es pas de ceux qui pensent à la misère du monde, toi, t'es là, avec ton verre, complètement perdu, et tu songes à tout ceux que t'as déjà perdu, et tu t'estimes presque béni de ne rien ressentir. Parce qu'au fond, au fin fond de toi, y a une petite voix nasillarde qui répète en boucle quelque chose comme "si tu ressentais, tu te serais sans doute tué pour ne plus rien ressentir." La vérité, c'est que t'as pas envie de crever. T'as pas envie de faire une croix sur Sirius, que tu viens de retrouver, sur Althéo aussi. C'est débile mais t'es de ceux qui continuent à croire que l'adversité apporte plus de positif que de négatif, que toutes les expériences sont bonnes à prendre. Qu'on te traite de dépressif, au fond tu l'es pas tant que ça. Tu développes pas la réponse, t'façons si tu le fais il va juste être vénère pour rien, Nausi. T'as pas envie de lui infliger ça, et en vrai t'as pas non plus envie de t'infliger ça à toi. En fait, tu te contentes juste de murmurer, tout bas : Avec la chance qu'on a, ce serait sûrement pire. Et au fond t'as peut-être pas tord, Gladio. T'es peut-être même complètement dans le juste.

Et puis tes yeux se posent sur le verre vide de Nausicaa et tu l'attrapes pour le lever un peu, le montrant à Seung qui soupire en approchant, te lançant une pique qui doit ressembler à "en plus de vider mes réserves gratos, tu péchos sur mon dos maintenant ?" tu souris, parce que ça te viendrait clairement pas à l'idée d'essayer avec Nausi, vraiment. Tu supposes que tu le respectes trop pour ça, ou un truc du genre. Ou alors qu'il te fait juste peur. Dis toi que même si cette situation c'est de la merde, et on est d'accord, t'es pas tout seul. Tu restas fixé sur le verre en face de toi, une bonne bière bien fraîche, et une certaine envie de mourir au fond de la gorge. Tu savais pas trop pourquoi, une pointe de jalousie avait débarqué de nul part. Tu savais pas trop si tu parlais du cadre de vie de Nausi, il avait au moins Echo et Cynthia sur qui compter, et puis toi... Certes, tout le monde te disait qu'il y avait bien Althéo qui te mangeait presque dans la main, mais la vérité c'était que non. T'étais seul. Peut-être que c'était toi qui te l'infligeais en vérité.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
▸ Date d'inscription : 19/04/2017
▸ Messages : 22
▸ Ft : Min Yoongi - Suga
▸ Crédit : Kawaiineko
▸ Fiche : Silent scream
▸ Liens/rps : Stay with me
▸ Age : 22 ans
▸ Occupation : Assistant vétérinaire
▸ Couleur : #e0d38d
▸ Rps en cours : 1-2
▸ DC : /
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Juin - 16:19


We sink

Non. Gladio a répondu non. Il ne veut pas revenir en arrière. Nausicaa est plus qu'étonné par cette réponse. Lui, s'il pouvait … S'il pouvait remonter le temps, il changerait tellement de choses. Mais voilà, il peut pas. Il sait que ce genre de choses, ça existe pas dans ce monde. C'est même carrément ridicule comme idée. Comme quoi, l'homme court toujours après des choses qui n'existent pas. Il soupire, agacé. Évidemment que ce type veut pas revenir en arrière, lui, il a sa petite vie parfaite. Il s'en fout, il vit très bien comme il est. Mais il se rend pas compte de tout ce qui a changé pour les autres. Tous ces gens qui se gravitent autour les uns les autres depuis un moment. Il vient tellement rarement qu'il voit pas tout le mal que ça leur a fait.

- Avec la chance qu'on a, ce serait sûrement pire.

Il soupire encore.  Il prend le temps de réfléchir à ses paroles. Dans le fond, il a peut-être pas tort, le Gladio. Et si c'était pire ? S'il pouvait changer les choses et les empirait ? Non, certainement pas, ce n'est pas ce qu'il veut, lui. Mais il doit admettre que c'est tout à fait possible. Les derniers mois ont été carrément merdiques et c'est de pire en pire. Oui, avec la chance qu'ils ont en ce moment, peut-être que rien ne s'arrangerait. Mais s'il en avait l'occasion, il s'en voudrait de ne pas avoir essayé. Les choses peuvent être mieux, aussi. Il s'abstient de faire cette remarque, chacun a son point de vue. De toute façon, il saut que Gladio est trop con pour changer d'avis et il doit bien admettre que c'est la même chose de son côté. Il voit les choses comme ça et pas autrement.
Nausi chope son stylo pour gribouiller un peu, histoire de se calmer. Il sait qu'il est en pleine conversation et que Gladio regarde ce carnet pour déchiffrer ce qu'il lui dit, mais il s'en fout. Il faut qu'il gribouille. Sinon, il va s'énerver. Pas forcément contre son interlocuteur, mais contre le monde, tout simplement. Y'a des jours comme ça, il en a clairement marre et il a envie de tout envoyer chier. Il est perdu mais il veut pas l'avouer, il veut pas de montrer faible devant les autres. Les seuls qui ont le droit de le voir paumé, c'est sa mère et Echo. Pour il se refuse à ça pour ne pas inquiéter la première et parce que le deuxième est dans une situation pire que la sienne. Il voit tout s'écrouler autour de lui, tout ce qu'il avait lui file entre les doigts et il est terrorisé à l'idée de perdre le peu qu'il lui reste. Sauf qu'il voit pas qu'il lui en reste beaucoup et que tout compte fait, certaines choses ne pourront jamais s'en aller. D'ailleurs, Gladio le lui fait remarquer. Il n'est pas seul malgré la situation catastrophique. Il l'a jamais été.

« Tu vas trouver ça étrange, mais parfois, j'aimerais mieux être seul. »

S'il était seul, alors tout les gens qui l'entourent ne s’inquiéteraient pas pour lui. Et ils ne s’inquiéteraient pas pour eux non plus. C'est égoïste de sa part, il en a conscience, pas autant qu'il le devrait, mais il en a conscience. De toute façon, il n'apporte rien de bon aux autres. Il avait promis d'aider Echo, il voulait lui rendre sa mémoire. Mais il a pas pu, il a échoué. Il déteste échouer. Il déteste se sentir impuissant face à tout ça. Et il le voit perdre encore plus la mémoire, sans aucune limite. Un jour, il a peur d'arriver à l'appartement et d'être devenu un inconnu. Il boit encore une gorgée dans le verre qu'on lui a resservi à la demande de Gladio. Combien il en a bu, ce soir ? Heureusement que ce n'est pas de l'alcool, il finirait bourré.

« Je suppose que je sais pas vraiment ce que je veux, à vrai dire. Je suis heureux d'avoir ma famille à mes côtés, mais je ne supporte plus de les voir me regarder comme ça. »

Nausicaa tourne la tête vers la table occupée par ces gens, ceux à qui il est lié sans même vraiment en connaître toutes les raisons. Il suppose qu'eux aussi sont regardés par leurs proches de la même façon. Du moins, ceux qui ont perdu quelque chose comme lui. Il reste un long moment à les observer et à observer les autres personnes, qui sont là pour passer un bon moment.

« Pourquoi tu ne viens jamais ici ? Et les autres ? On doit vraiment vous faire chier pour que vous nous fuyiez comme ça. »

Il remet le sujet sur le tapis, peut-être qu'il devrait pas. Mais ça, c'est aussi un truc qu'il aime pas chez Gladio. Il a l'impression qu'il s'en fout, qu'il aime pas les autres. Ils sont tous dans la même merde mais il s'en fout. Et ce soir il est là, comme s'il cherchait un ragot à se mettre sous la dent. Il aime pas ce comportement. Même s'il aime pas trop les gens, Nausi vient quand même. Il peut pas s'en empêcher, c'est comme dans l'ordre des choses. Il est agacé de voir que d'autres ne font pas le même effort que lui.
(c) Arwy

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the disappearance of stars :: chapitre 1 ; :: L'Octant :: Bar Kim-
Sauter vers: