:: chapitre 1 ; :: L'Octant :: Hôpital Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ft. agapé - les miroirs ternis et les flammes mortes.

avatar
▸ Date d'inscription : 02/04/2017
▸ Messages : 43
▸ Ft : woo jiho (zico ; block b)
▸ Crédit : noctum
▸ Liens/rps : www.
www.
▸ Age : nineteen
▸ Couleur : thistle
▸ Thème : i am you you are me zico
cry baby melanie martinez
predator zico
teen idle marina & the diamonds
tough cookie zico
▸ Rps en cours :


▸ DC : althéo.
noah.
narcisse.

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Avr - 15:51
tout son corps lui faisait mal. il était allongé, les yeux clos, immobile. tous ses muscles le lancinaient terriblement. le bruit des grêlons qui détruisaient tout sur leur passage le hantait, alors qu'il était plongé dans une sorte de léthargie entre l'éveil et le sommeil. son don s'activait par vague, comme une entité paniquée. il entendait les râles, les sanglots, les prières, les cris, les interrogations profondes et paniquées, il entendait tout. et puis, d'un coup, rien. le vide, le silence, seuls sa respiration et les bruits aux alentours des gens qui s'agitent et qui s'entraident tant bien que mal.

la grêle, la nuit dernière. arrivée comme ça, d'un coup, sans même qu'il ne comprenne pourquoi. la grêle qui a surpris tout le monde et lui qui était quand même bien loin de chez lui, ou de n'importe quel endroit où il pouvait se reposer, s'abriter. trop tôt pour que les gens comprennent ce qu'il se passe, trop tôt pour qu'on puisse commencer à s'entraider. et ashkan, les bras en sang, hématomes, la mâchoire heurtée la lèvre fendue.

amené en panique à l'hôpital, il se rappelle de l'étreinte de ninmah qui le traîne comme il le peut, les infirmières paniquées les médecins dépassés, les interjections les cris les sanglots tout autour et les gouttes de sang de ninmah qui perlent sur sa propre peau. je vais bien putain, occupez vous de lui plutôt c'est à ce moment là que sa vision se noircit, que son esprit s'éclaire, il perd connaissance doucement, le coeur agité les muscles tendus.

quand il rouvre les yeux, son regard heurte le plafond uni, d'un blanc mauvais, un blanc de mauvais augure, un blanc de ashkan nous a quitté hier mais il est bien là, bien vivant, la respiration en vrac l'esprit le corps en vrac. il aperçoit la silhouette recroquevillée de ninmah sur un des fauteuils, une couverture le recouvrant, laissant apparaître son visage endormi, la tempête est passée. dehors tout est endormi, on se réveille après la fin du monde, on constate l'envergure des dégâts, on se remet de la perte de ses proches. il se rend compte alors qu'il n'est pas seul dans la chambre.

ashkan est bien vivant et sur lui, le regard glacial d'agapé.  



summer boy

he wore pastel clothes and the prettiest smile you've ever seen.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▸ Date d'inscription : 02/04/2017
▸ Messages : 72
▸ Ft : CHIMCHIM
▸ Crédit : © LOLI
▸ Fiche : I WONT FALL
▸ Age : 21
▸ Occupation : CHAMPION DU MONDE DE PATINAGE ARTISTIQUE
▸ Couleur : #9AC7DB
▸ Thème : PARK JIMIN - LIE
THE CINEMATIC ORCHESTRA - ARRIVAL OF THE BIRDS
KIM KYUNG HEE - STUCK IN LOVE
▸ Rps en cours : ASH + VANITAS + OZ + ONG +

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Avr - 14:36
Il n'était pas à l'aise, et dieu sait qu'il avait ses raisons. Ce n'était un secret pour personne, à l'hôpital les gens mourraient. Plus loin Agapé se tenait des hôpitaux, mieux il se portait si tant est qu'il pouvait bien se porter. Seulement il était tout aussi évident qu'il n'allait pas laisser Vanitas y aller seul, pas après ce qu'il s'était passé. Alors il l'avait accompagné, pour montrer son soutien, sa présence, peut-être aussi pour laver sa culpabilité ? Au même titre que Ninmah, lui aussi était à l'appartement quand la grêle est tombée. D'un coup. D'un seul. Ravageant tout sur son passage, probablement. Comment pourrait-il vraiment le savoir alors qu'il s'était terré dans sa chambre, s'entourant de déni le temps que la tempête passe, que les dégâts se fassent. Il n'entendait que le bruit sourd que produisait chaque impact sur le bâtiment. Pendant quelques secondes il avait bien imaginé que ça ne devait pas faire exactement le même bruit en tombant sur une personne, en la ruant de coup comme si elle avait commit le pire des crimes. L'image était trop dure. Et il fallait bien se le dire, personne ne pouvait faire quoique ce soit contre les caprices de dame nature. Alors Agapé était resté enfermé, se berçant d'illusions, se disant que ce n'était rien, qu'une mauvaise passe. Que Vanitas était sûrement à l'abri. Que tout le monde était à l'abri. Il n'y avait pas d'autres solutions, alors il n'avait pas pris conscience qu'Ash avait besoin d'aide, qu'il était là, juste là, et qu'il avait besoin de l'aide de quelqu'un.  

Il avait compris, quand Vanitas avait bloqué devant l'ascenseur, que sa propre culpabilité n'était rien en comparaison de celle de l'étoile. Alors il lui avait dit qu'il s'en occuperait. Qu'il irait voir comment allait Ashkan. Qu'il resterait avec lui si besoin. Qu'il n'avait pas à s'inquiéter, que ça irait … Il n'était pas voyant, mais clairement, leur cercle ne pouvait pas se permettre de perdre quelqu'un d'autre. Et Agapé ne pouvait pas revivre un désastre comme Rhéa. Alors ça irait. Alors il était monté dans la chambre d'Ashkan et il avait attendu. Longtemps. Ninmah avait eut le temps de reprendre sa place, de s'endormir même. Pas un mot n'avait été prononcé. Qu'auraient-il bien pu se dire ?

Agapé était patient, il attendrait le temps qu'il faudrait. Il ne portait peut-être pas Ashkan dans son cœur, mais le lien qui les unissait faisait qu'il ne pouvait pas non plus rester indifférent. Ce n'était pas de la compassion, pas sûr qu'Agapé puisse ressentir ce genre de sentiment. Toutefois, quand l’alité se réveilla enfin, il ne put pas dire qu'il se senti soulagé. C'était définitivement autre chose, mais il ne savait pas quoi. Le regard d'Agapé ne se fit pas plus doux qu'à l'ordinaire, même si l'autre avait sûrement besoin d'être couvé du regard. Il avait certainement besoin de douceur, d'être rassuré. De tout sauf d'Agapé finalement. Mais voilà, Vanitas avait bugué et Ninmah dormait d'un sommeil aussi lourd que mérité.  Comment tu te sens ? Mal, évidemment. Mais il ne savait pas quoi dire d'autre. Il se mit alors à triturer son auriculaire droit. Comme toujours quand il réfléchit, quand il est dans une impasse. Peut-être devrait on lui donner des cours pour qu'il sache se comporter avec les autres. Ça l'aiderait sûrement à se faire plus d'ami, qu'il le veuille ou non.  

Il désigna d'un mouvement de temps le pauvre corps endormi de Ninmah à l'autre bout de la pièce. Peut-être que cette remarque là sera plus appropriée ? Il va bien. Et encore. Il regrettait presque d'être venu, mais il ferait néanmoins ce qu'on attendait de lui : rester avec Ashkan le temps nécessaire.


There’s something about sitting alone in the dark that reminds you how big the world really is, and how far apart we all are. The stars look like they’re so close, you could reach out and touch them. But you can’t.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▸ Date d'inscription : 02/04/2017
▸ Messages : 43
▸ Ft : woo jiho (zico ; block b)
▸ Crédit : noctum
▸ Liens/rps : www.
www.
▸ Age : nineteen
▸ Couleur : thistle
▸ Thème : i am you you are me zico
cry baby melanie martinez
predator zico
teen idle marina & the diamonds
tough cookie zico
▸ Rps en cours :


▸ DC : althéo.
noah.
narcisse.

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Avr - 17:32
il tentait tant bien que mal de trouver du réconfort en la silhouette endormi de ninmah, les traits tirés, la vilaine tache rouge qui ressortait sur le bandage blanc qu’il avait autour du crâne. ninmah était blessé et c’était de sa faute. petit jouet cassé, ashkan avait envie de pleurer devant tout ce qu’il s’était passé, comme pour se libérer du poids du stress et de la culpabilité qui pesait sur ses épaules.

comment tu te sens ?

il ne savait pas comment répondre, mal lui semblait bien dramatique, mais quand il regardait ses bras bandés de l’épaule jusqu’à la paume, il se disait qu’il y avait de quoi être dramatique. et encore, il n’avait pas vu l’hématome sur sa mâchoire, sa lèvre inférieure fendue, gonflée, encore plus que d’habitude en vérité.

j’ai vu mieux…

il tousse un peu, voix enrouée, cage thoracique en vrac, coeur compressé, sa voix tremble comme s’il allait pleurer d’une seconde à l’autre, comme d’habitude, ashkan incapable de contrôler ses sentiments. mais il ne craque pas, il tient bon, il observe agapé avec de grands yeux timides et plein d’incompréhension. pourquoi est-ce lui qui vient prendre des nouvelles ? où est vanitas ? est ce qu’il est blessé ? son esprit panique, imagine les autres liés, blessés, imagine les dégâts sur leur peau, visages tuméfiés, bras couverts d’hématomes, sang qui a coulé. son regard se tourne vers ninmah. il dort. il est blessé. la lueur de panique qui scintille dans ses yeux est vite calmée par la remarque d’agapé.

il va bien.

rassuré, ses yeux se ferment un instant, ninmah va bien, agapé va bien, et les autres ? il serre les dents, yeux humides.

et les autres ? ils vont bien ?

il pense à tout ceux qu’il connaît, qu’il apprécie, il pense aux autres habitants de polaris, de la terre, soudain élan de solidarité. il a de la peine pour le monde ashkan.

et vani… ?

sa voix est faible, douce, un peu éraillée, comme du velours alors qu’il détourne le regard de la silhouette d’agapé, le coeur plein d’appréhension.



summer boy

he wore pastel clothes and the prettiest smile you've ever seen.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▸ Date d'inscription : 02/04/2017
▸ Messages : 72
▸ Ft : CHIMCHIM
▸ Crédit : © LOLI
▸ Fiche : I WONT FALL
▸ Age : 21
▸ Occupation : CHAMPION DU MONDE DE PATINAGE ARTISTIQUE
▸ Couleur : #9AC7DB
▸ Thème : PARK JIMIN - LIE
THE CINEMATIC ORCHESTRA - ARRIVAL OF THE BIRDS
KIM KYUNG HEE - STUCK IN LOVE
▸ Rps en cours : ASH + VANITAS + OZ + ONG +

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Avr - 16:41
Encore une fois il restait simple spectateur. Incapable de faire quoique ce soit pour arranger la situation, il restait juste assis à regarder l'étendue des dégâts. Ses bras. Son visage. Un boxeur professionnel n'aurait pas fait mieux lui-même. Si Ashkan avait d'ordinaire le visage doux, Agapé n'en ressentait que la douleur. Lui qui était resté au chaud à l'abri, il ne pouvait pas même imaginer ce que ça avait dû être sous cette avalanche de grêlons. La douleur des impacts répété et nulle part où s'abriter. Ça devait faire flipper, mais Agapé ne comprendrait jamais. Il n'allait pas non plus pousser le vice en disant qu'il imaginait tout à fait ce que pouvait ressentir l'alité. Il acquiesça juste à sa réponse. C'était encore ce qu'il pouvait faire de mieux. Le plus difficile à ce moment était encore de sentir le regard d'Ashkan sur lui. Il n'avait pas besoin de voir pour savoir. Savoir que ces yeux de chatons étaient sûrement remplis de larmes. Savoir que ces yeux criaient qu'il ne comprenait pas vraiment la situation. Ni même la raison de sa présence. Pour éviter que ça ne dure plus longtemps, il redirigea l'attention sur Ninmah, l'endormi, le courageux. Pour ce qui était des autres … T'es le seul à avoir vraiment dégusté. Il restait encore à déterminer si c'était une bonne nouvelle. Il aurait été plus juste que Rose mange tout ce sel. Même si le ciel en avait décidé autrement, visiblement …  

Et Vanitas … Il ne pouvait pas lui dire que l'étoile n'avait pas trouvé la force de monter le voir, en sachant à quel point il recherchait sans cesse son approbation, son attention. Vani va bien … Ou presque. Il avait des trucs à faire, je suis venu te voir du coup. Il avait fui, mais il se rattraperait sûrement. Comme toujours. En espérant qu'il se remette lui aussi des événements et ça, ce n'était pas gagné d'avance. Et puis soudainement, un élan de gentillesse. Peut-être parce qu'il fallait compenser de l'absence de l'étoile, ou peut-être pour une autre raison encore obscure. Il t'a pas laissé tomber. Il viendra plus tard. Et il s'en assurerait. S'il ne pouvait pas comprendre ses blessures, il pouvait comprendre l'intérêt pour Vanitas. S'il avait été dans ce lit à la place d'Ashkan, il aurait probablement aimé qu'on lui dise quelque chose comme ça. Il n'était pas doué Agapé, mais il faisait de son mieux. Au moins il essayait. Et c'était tout à son honneur.  

Les mains coincées dans les cheveux, il réfléchissait. A quoi dire. Quoi faire de plus. Qu'est-ce qu'aurait fait Vanitas s'il avait été là ? Pas la moindre idée ne lui venait à l'esprit.


There’s something about sitting alone in the dark that reminds you how big the world really is, and how far apart we all are. The stars look like they’re so close, you could reach out and touch them. But you can’t.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▸ Date d'inscription : 02/04/2017
▸ Messages : 43
▸ Ft : woo jiho (zico ; block b)
▸ Crédit : noctum
▸ Liens/rps : www.
www.
▸ Age : nineteen
▸ Couleur : thistle
▸ Thème : i am you you are me zico
cry baby melanie martinez
predator zico
teen idle marina & the diamonds
tough cookie zico
▸ Rps en cours :


▸ DC : althéo.
noah.
narcisse.

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 1:59
Ashkan était le seul. Peut-être que c’était déjà écrit, après tout. Que c’était lui, le plus faible, le plus vulnérable, après Rhéa. Rhéa n’était plus là, maintenant c’était à son tour. Il déglutit, pas rassuré. Peut-être que lui aussi il allait mourir. Peut-être qu’en sortant un piano allait lui tomber sur le crâne et là Ninmah ne pourrait rien y faire. Un millier de scénarios catastrophes flottaient dans son esprit, le terrifiant, faisant crisper son petit poing contre les draps. Il a les yeux pleins de larmes Ashkan alors qu’il relève la tête vers Agapé. Non. Il devrait être soulagé. Soulagé que les autres n’aient rien. Ils étaient un groupe, pas vrai ? Ils devaient être soudés. Ils devaient s’entraider. Une petite voix maléfique chuchotait dans son esprit, que s’ils devaient autant s’entraider que ça, il ne serait pas dans cet état. Dans sa chambre, il n’y aurait pas eu qu’Agapé et Ninmah, Ninmah endormi, Ninmah épuisé, Ninmah qui a tant fait. Sa mâchoire se serre et ses dents viennent pincer sa lèvre inférieure, il est inquiet, il est misérable Ashkan, et il a un peu envie de pleurer là. Et Vanitas allait bien, en plus de ça. Tout allait bien, alors. Non ? L’image de ses frères écrasés sur les grêlons l’assaillait sans interruption, et puis, il imaginait sa soeur dans la même situation que lui, courant sous la grêle pour échapper à cette pluie meurtrière, le visage blessé, les cheveux en bataille, les yeux pleins de larmes. Il n’a pas eu de nouvelles. Tout se passait bien alors, pas vrai ?

La phrase d’Agapé, cette dernière phrase, le sortit de sa bulle d’inquiétude, la remplaçant par une douce chaleur, un doux sentiment de tout va mieux. Il comptait pour Vanitas. Il était quelqu’un d’important. Tout allait bien. Il comptait toujours, Vani ne l’avait pas abandonné. Il eut un petit sourire, ce petit sourire un peu triste mais rempli de merci chuchotés.

Merci…

Soudain, le silence. Il ne savait pas quoi dire de plus, lui et Agapé ne se parlaient pas d’habitude. C’était la première fois qu’ils devaient vraiment interagir, lui avait bien compris que le patineur ne le portait pas vraiment dans son coeur. Mais ici c’était comme une dimension parallèle, où Agapé était soudainement gentil avec lui. Est ce qu’il avait vraiment le coeur à profiter de cette soudaine générosité ? Il ne savait pas trop.

Je… Tu sais quand c’est que je pourrais sortir ? Enfin, c’est pas trop important, de toutes façons… Et puis, est ce que tu sais ce qui a provoqué ça ? C’est les étoiles ?



summer boy

he wore pastel clothes and the prettiest smile you've ever seen.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▸ Date d'inscription : 02/04/2017
▸ Messages : 72
▸ Ft : CHIMCHIM
▸ Crédit : © LOLI
▸ Fiche : I WONT FALL
▸ Age : 21
▸ Occupation : CHAMPION DU MONDE DE PATINAGE ARTISTIQUE
▸ Couleur : #9AC7DB
▸ Thème : PARK JIMIN - LIE
THE CINEMATIC ORCHESTRA - ARRIVAL OF THE BIRDS
KIM KYUNG HEE - STUCK IN LOVE
▸ Rps en cours : ASH + VANITAS + OZ + ONG +

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Mai - 2:14
S'il était du genre à comprendre, Agapé n'était pas de ceux qui rassurait. Il n'était pas de ceux qui parlait, tout simplement. Lui restait généralement dans un coin, écoutait, jugeait, assimilait, mais gardait tout pour lui. Il ne trouvait aucun intérêt à partager. Peut-être était-ce un manque de confiance en soi, ou même du snobisme. Toujours est-il que c'était qui il était. Et que son comportement envers Ashkan, sa gentillesse sortie de nulle part, était étrange. Pas habituel, du moins. S'il voulait se justifier il dirait simplement que même si Ashkan était loin d'être son meilleur ami, il n'irait jamais jusqu'à souhaiter sa mort. Parce qu'il n'était pas avenant comme garçon, mais ça ne faisait pas de lui un psychopathe qui voulait que les autres soient malheureux ou même simplement morts. Ça c'était si on lui demandait d'où sortait cette compassion, l'expression de tout … ça. Tout ce qui était sorti de sa bouche. Les promesses qu'il venait de faire au nom de Vanitas. Les mots rassurants. Le soutien. Ce qui semblait être encourageant, c'est qu'Ashkan avait ravalé ses larmes. Agapé avait du mal à y croire mais visiblement il avait bien parlé, il avait trouvé les bons mots, il avait réussi à faire s'évaporer l'inquiétude qui se lisait sur son visage. Visage qui maintenant affichait un sourire. Il ne le lui rendit peut-être pas, mais son signe de tête valait la même chose. Un je t'en prie sans paroles, cette fois. Et c'était comme s'il avait ouvert la porte à Ashkan. Comme s'il ne lui faisait plus peur. Une question après l'autre, le plus vieux ne pouvait pas se rétracter de toute façon. Ou bien le pouvait-il ? Pour toute réponse il haussa les épaules. Parce qu'il ne savait pas pour son état. Il ne savait pas pour la grèle. Il ne savait pas pour les étoiles. Voilà pourquoi les jours passaient et Agapé se sentait toujours plus inutile. Dans sa vie. Et dans celle de Vanitas. Parce qu'il ne pouvait pas aider. Il ne pouvait même pas comprendre … Vani aurait sûrement fait quelque chose, s'il avait su que ça arriverait. C'est pour ça qu'il avait du mal à croire que tout ça soit lié aux étoiles … Mais en même temps, les coïncidences devenaient trop grosses. Impossible de vraiment se dire que ça n'avait rien à voir. Mais la vérité c'est que j'en sais foutre rien. Autant jouer franc jeu. Il n'avait plus rien à gagner à embellir les choses.

Il prit appuie sur ses genoux pour se relever, comme si ça lui demandait une force considérable. C'était même sûrement le cas. Il n'avait pas soufflé depuis un bout de temps maintenant et être ici, sur cette chaise, dans ce calme … Ça lui faisait du bien, d'un sens. Surtout aussi parce qu'Ashkan était réveillé et que ça allait vraiment aller. Il n'avait plus besoin de se convaincre de ça, il était sûr. Il s'approcha du lit et observa l'étendue des dégâts, de plus près. C'était moche, il fallait se le dire. Mais au fond, les marques finiraient par passer et son corps ne garderait aucun souvenir de ce désastre. Dans quelques jours tu seras sur pied. Un peu de repos et tout irait mieux. Il avait bien mérité de se reposer. Il fallait maintenant qu'il prenne le temps de se soigner. Ne rien précipiter. Et tout irait mieux. Ashkan irait mieux. Ninmah aussi. Et Vanitas. T'as besoin de quoique ce soit ?


There’s something about sitting alone in the dark that reminds you how big the world really is, and how far apart we all are. The stars look like they’re so close, you could reach out and touch them. But you can’t.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▸ Date d'inscription : 02/04/2017
▸ Messages : 43
▸ Ft : woo jiho (zico ; block b)
▸ Crédit : noctum
▸ Liens/rps : www.
www.
▸ Age : nineteen
▸ Couleur : thistle
▸ Thème : i am you you are me zico
cry baby melanie martinez
predator zico
teen idle marina & the diamonds
tough cookie zico
▸ Rps en cours :


▸ DC : althéo.
noah.
narcisse.

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Mai - 10:59
Il se tendait sous le regard d'Agapé, un regard plein de bienveillance il en était sûr, mais le jeune patineur observait ses blessures, la mémoire de ce qu'il s'était passé hier soir, et ça avait le don de le mettre mal à l'aise. Cela montrait qu'il avait été pris au piège, incapable de s'en sortir, qu'il avait été faible. Et Ashkan avait du mal à l'accepter. Bien sûr, quand on le voyait en train de se faire victimiser par à peu près l'intégralité de son cercle et des gens en général, on suppose que ce n'était plus qu'un détail pour lui, cette peur d'avoir l'air faible et ridicule devant les autres. Mais ça ne l'était pas, il fallait croire. Il accordait encore beaucoup trop d'importance au regard des gens. Et il n'avait pas encore trouvé quelqu'un avec qui il pourrait être complètement détendu, sans craindre le moindre jugement, sans avoir peur d'avoir l'air faible, sans porter de masque. Son frère, peut-être. Non, pas vraiment. Son aîné cherchait toujours à ce qu'Ashkan soit le meilleur, ou au moins à ce qu'il soit fier de lui. Et il fallait dire que le plus jeune avait beaucoup de mal à rendre les gens fiers de lui. Il ne travaillait pas, n'avait pas de don particulier, ne savait pas faire grand chose de ses dix doigts. Même le pouvoir attribué par son étoile, finalement. Il ne le maîtrisait pas. Il se demandait même s'il en avait un, en fait. Peut-être que ce n'était pas le cas, peut-être qu'il l'avait juste rêvé. Il soupira, doucement.

Il savait bien qu'il allait se remettre. Que bientôt, les marques violacées qui ornaient son visage et ses bras allaient s'effacer, qu'il ne conserverait au pire des cas que quelques douleurs de temps en temps et des cicatrices. Ce n'était pas forcément ce qui l'inquiétait le plus. Le traumatisme lui posait bien plus problème. En réalité, il n'avait pas encore vraiment dormi - en réalité si, mais il n'avait pas encore réellement rêvé - et l'idée de revoir encore et encore la grêle frappant son corps dans ses cauchemars le terrifiait. Ashkan connaissait beaucoup de personnes qui étaient hantées par un souvenir : Ninmah rêvait encore à son enlèvement, alors que cela s'était produit il y a des années. Il avait parlé avec Noah, et celui ci ne se remettait pas de la mort de sa femme alors que cela faisait longtemps qu'elle était partie. Et lui, est-ce qu'il allait être hanté par la grêle et la douleur qui envahissait son corps pendant des années ? Non, il était plus fort que ça, il ne pouvait pas se laisser abattre par un petit accident.

Des fringues ce serait bien, mon chargeur de portable aussi...

Il ne savait pas trop de quoi il avait besoin. Il n'était jamais vraiment allé et resté à l'hôpital, ou bien il était trop jeune pour s'en souvenir. Il leva la tête vers Agapé, l'observant avec curiosité, inquiétude. Beaucoup de sentiments se mêlaient au creux de ses yeux avant qu'il ne soupire doucement.

Aga... Je... J'aimerais bien être ami avec toi.

Peut-être que le champion de patinage artistique lui faisait flipper parfois, même souvent, mais il avait l'air gentil en réalité. Et puis, c'était, avec Ninmah, le seul à être venu le voir. Alors... Ash fixa son regard vers la fenêtre, se préparant au refus du jeune homme.



summer boy

he wore pastel clothes and the prettiest smile you've ever seen.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the disappearance of stars :: chapitre 1 ; :: L'Octant :: Hôpital-
Sauter vers: